MACHINES POUR
LAITERIE & FROMAGERIE
PROCESS
& CONDITIONNEMENT
PRODUITS
PARTENAIRES
ÉQUIPEMENT
D'OCCASION
MACHINES
SPÉCIALES

ACTUALITÉS & NOUVEAUTÉS

ACTUALITÉ
Transformation machine CORAZZA FF220N en format triangle 8/8
ACTUALITÉ
Vente et installation d'un silo à beurre 1 tonne et de sa pompe de transfert
ACTUALITÉ
Plateforme pilote de traitement thermique et homogénéisation pour mix de crème glacée
ACTUALITÉ
Cuve pâtes molles BRENET type Corblin
ACTUALITÉ
Presse pneumatique verticale BRENET
logo Innovation

A propos de BRENET

Historique de la société

La famille BRENET et l’industrie laitière, c’est avant tout une histoire familiale.

Le grand-père, M. Gilbert Brenet, a été tout au long de sa carrière professionnelle, un acteur important de l’Ecole Nationale d’Industrie Laitière (ENIL). Il fut tour à tour, professeur à L’ENIL de Mamirolle, puis directeur des ENIL de Mamirolle et de Poligny, Inspecteur National de l’Enseignement Agro-alimentaire, pour terminer sa carrière au poste d’Ingénieur Général d’Agronomie.

Avec à son actif notamment, la mise en place de la première formation de Brevet de Technicien Supérieur (1966), la restructuration de l’appareil de formation laitier, la création de l’A.N.FO.P.E.I.L (Association Nationale pour la Formation et le Perfectionnement des Personnels en Industrie Laitière et Agro-alimentaire).

Rappelons aussi que M. Bernard Compte, gendre de Monsieur Gilbert Brenet, fut professeur de l’ENIL de Mamirolle, puis Directeur adjoint de 1997 à 2009.

Le fondateur de l’entreprise, c’est Monsieur Alain Brenet, fils cadet de Gilbert.

Titulaire d’un BTS lait (promotion 1971-73) obtenu à l’ENIL de Poligny et après une expérience professionnelle au sein de MKT (entreprise finlandaise), il décida de créer en 1979 sa propre entreprise, dédiée à la vente de machines pour l’industrie laitière et fromagère.

Pour accompagner le développement de l’activité, en 1983, M. Brenet fait construire un bâtiment de production de 500 m2.

En 1986, un deuxième bâtiment de 400 m2 est accolé au premier et il comprend un atelier de réparation des machines vendues.

Et en 1989, c’est un nouveau bâtiment de 2500 m2 qui est construit, avec une surface de stockage plus importante et un atelier mécanique. C’est aussi l’année où la société devient l’agent commercial exclusif pour le marché français des séparateurs hermétiques REDA®.

Bâtiment Brenet à Mamirolle construit en 1989

Fin des années 80, début des années 90, la société est en plein essor et elle exporte ses machines dans de nombreux pays.

En plus de la vente de machine pour fromageries traditionnelles, M. Brenet développe une nouvelle activité dans les machines d’emballage de portions avec aussi le développement de la vente de pièces détachées, la création d’un système d’ouverture facile des portions (OFP).

Les premières machines de fromage fondu (KUSTNER, CORAZZA, GRANDI, STEPHAN, VOGELE…) sont vendues notamment au Maghreb, au Moyen-Orient et en Europe.

Un atelier d’usinage est créé avec machines d’électroérosion et centre d’usinage pour la fabrication de pièces détachées qui vient compléter l’atelier mécanique.

Avril 2001, décès accidentel du PDG et fondateur, M. Alain Brenet.
Mme martine Brenet, son épouse, reprend l’entreprise et en devient la PDG avec pour mission première, la continuité de l’activité.

En 2005, Mme Brenet créé un bureau d’études intégrant des logiciels de 2D & 3D qui vient renforcer le développement de l’activité « pièces détachées ».

A partir de 2010, nous étendons notre gamme de produits en fabriquant des outillages spécifiques pour machines KUSTNER, BENHIL, IMA, et autres machines à beurre.

Dans la même idée (élargir la gamme de produits), nous signons plusieurs partenariats commerciaux avec des constructeurs de machines de manière à pouvoir répondre rapidement aux différentes demandes de nos clients.

En 2014, la société BRENET compte une dizaine de salariés, avec des compétences techniques variées (dessinateur-projeteur, mécanicien, électromécanicien, automaticien, usineur, chaudronnier, tuyauteur TIG).

Elle est dirigée par les enfants d’Alain et de Martine, Cédric Brenet et Julie Brenet.

Localisation

Des plaines et plateaux haut-saônois, le relief jurassien s’étage par une succession de plis et de plateaux parallèles pour atteindre les monts que les sports d’hiver et le tourisme d’été revalorisent actuellement.

Vache Montbéliarde

Deux Écoles Nationales d’Industrie Laitière, Mamirolle et Poligny, prouvent à elles-seules que la région a développé et entretient encore les activités liées à la filière du lait que la race montbéliarde, aujourd’hui recherchée par les éleveurs des autres départements et des pays étrangers, produit en abondance.

La plupart des villages, dans un esprit coopératif, prennent soin de leur fruitière où l’on fabrique un Comté de qualité et, qui, accompagné d’un bon vin du Jura, termine en beauté un repas où saucisse de Morteau et jambon de montagne tiennent une grande place. Avec 7000 producteurs de lait, la Franche-Comté est essentiellement tournée vers la production de lait de vache.

Ceux-ci sont principalement localisés dans le Doubs (3800), le Jura et la Haute-Saône (1800 producteurs environ pour chaque département). En Franche-Comté, la production fromagère représente néanmoins 7 % de la production nationale : on compte près de 250 ateliers de transformation.

Fruitières dans la région de la Franche-Comté

Le plus grand nombre d’entre eux sont situés dans la partie sud-est de la région (Doubs et Jura). C’est dans ces petits ateliers appelés « fruitières » que sont réalisées les productions traditionnelles :
Comté, Morbier, Bleu de Gex et Mont d’Or pour les AOC, Emmental Grand Cru et Cancoillotte pour les produits sous label.

Par ailleurs, signalons sur le département du Jura, la présence d’importantes usines de fromages fondus. La Haute-Saône et le Territoire de Belfort se caractérisent quant à eux par un petit nombre d’ateliers de transformation de taille moyenne (entre 1000 et 10 000 tonnes/an)

Les principales productions sont l’Emmental, les pâtes molles et la Cancoillotte. Enfin sur les contreforts des Vosges, sont localisés quelques producteurs de Munster fermier.